Vidéo du déneigeur frustré, une mauvaise interprétation de la scène selon un témoin

Vidéo du déneigeur frustré, une mauvaise interprétation de la scène selon un témoin

La vidéo qui a fait grand bruit en fin de semaine et montrant un déneigeur «fonçant» sur un banc de neige où est embourbée une voiture de livraison ne reflète pas ce qui s’est réellement passé, assure un témoin qui a parlé aux «belligérants».

Au lendemain de la tempête de l’année survenue mercredi dernier, l’internaute André Dallaire avait publié sur sa page Facebook une vidéo montrant un déneigeur fonçant sur une voiture de livraison. Les commentaires plutôt drôles entendus sur la vidéo laissent penser que le déneigeur est «choqué» contre le livreur de chez Normandin et cherche donc à ensevelir le véhicule sous la neige.

Près de 500 000 personnes ont regardé la vidéo plutôt loufoque de M. Dallaire, qui a été reprise par les médias.

Un déneigeur ou enneigeur professionnel,ca se passe mercredi le 2 mars sur la rue Des Tanneurs.

Posted by André Dallaire on Thursday, March 3, 2016

Mauvaise version

Or, Le Journal a contacté un autre déneigeur qui se trouvait sur les lieux au moment de la scène tournée sur la rue des Tanneurs dans le secteur Saint-Sacrement. Celui-ci offre une version bien différente de la première. Ayant lui aussi filmé l’événement sous un autre angle, Michael Lamarre assure qu’il n’y avait aucune mésentente entre le livreur et le déneigeur.

Pendant que le déneigeur s’affairait à déblayer une entrée en poussant sa neige dans la rue, il semble que le livreur se soit enlisé dans l’amoncellement. «Le livreur a foncé dans le banc de neige, et les roues avant étaient presque un pied dans les airs. Il s’est donné un bon élan pour essayer de le passer, mais il n’a jamais réussi», explique M. Lamarre.

J’ai parler au conducteur du tracteur.! Le livreur était un gros jambon. Il n’est jamais débarquer de l’auto et s’est le…

Posté par Michael Lamarre sur 5 mars 2016

Deuxième vidéo

«Il n’est jamais sorti de l’auto, il donnait du gaz et il a dit au déneigeur: Pousse dans le tas de neige, ça va me sortir’», assure le témoin. C’est à ce moment que Michael a pris son cellulaire pour filmer l’action.

«C’est le livreur qui a voulu ça, c’était au jugement du déneigeur; moi, je ne l’aurais pas fat. C’est vrai que c’était un peu dangereux.» M. Lamarre attire aussi l’attention sur la présence d’un deuxième véhicule Normandin sur place pour expliquer que le premier véhicule était bel et bien embourbé. Du côté du restaurant Normandin, on affirme que le véhicule a été légèrement endommagé.

«Ça montre que ce n’est pas toujours la faute des déneigeurs», plaide Michael Lamarre, qui admet que la cohabitation entre les automobilistes et les déneigeurs n’est pas toujours bonne. Il encourage donc le «civisme» entre ceux-ci en rappelant que les déneigeurs travaillent aussi pour la sécurité des automobilistes.

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire