Vincent Lacroix, pas finis les travaux communautaires

Vincent Lacroix, pas finis les travaux communautaires

MONTRÉAL – L’ex-PDG de Norbourg, Vincent Lacroix, qui est en libération conditionnelle depuis le 7 février 2014, devra faire des travaux communautaires pendant encore au moins un an, à raison de huit heures par mois.

La Commission des libérations conditionnelles prolonge donc de 12 mois son obligation d’effectuer des activités de bénévolat en milieu défavorisé, mais en diminuant ses heures de moitié.

Le rapport de la Commission indique que Vincent Lacroix, qui avait été condamné à 18 ans de prison pour fraude en 2009, a trouvé un deuxième emploi à temps partiel pour compenser la réduction de ses heures de travail.

La Commission justifie cette décision en parlant d’une prise de conscience de l’ex-financier: «Vous semblez vous rendre compte que votre mode de vie, à l’époque de vos délits, était absolument démesuré et essentiellement basé sur la recherche du luxe et du prestige.»

Les commissaires estiment toutefois que Vincent Lacroix doit continuer à développer son appréciation des conséquences de ses délits.

Environ 9200 investisseurs ont été floués à la suite du scandale Norbourg, une fraude de 85 millions $.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire