Yves Martin, peine reportée au 26 janvier

Yves Martin, peine reportée au 26 janvier

20-12-2016 | 07h59

Dernière mise à jour: 20-12-2016 | 11h42

Le chauffard Yves Martin ne connaîtra pas sa peine mardi puisque le juge François Huot a reporté sa décision au 26 janvier prochain.

L’homme de 36 ans a été reconnu coupable de conduite dangereuse causant la mort de conduite avec les facultés affaiblies par les 12 membres du jury au palais de justice de Saguenay, le 2 décembre dernier.

Mathieu Perron, sa conjointe Vanessa Tremblay-Viger, enceinte au moment de drame, et leur fils, Patrick Perron, quatre ans, ont péri dans la collision survenue le 1er août 2015 dans le rang Saint-Paul dans le secteur de Chicoutimi à Saguenay.

Lors de son témoignage, Yves Martin avait attribué la responsabilité de l’accident au père de famille Mathieu Perron, affirmant qu’il s’était «crissé devant moé».

Il avait affirmé aussi être «normal et à jeun» après avoir consommé six petites bières durant la journée du drame.

Un toxicologue du Laboratoire de sciences judiciaires de Montréal, Bernard Mathieu, avait également établi que le taux d’alcoolémie de Martin était au moins deux fois plus élevé que la limite permise.

La Couronne avait préparé sa preuve sur les déclarations incriminantes d’Yves Martin quelques heures après son arrestation. «C’est de ma faute» ou «chu dans marde» et «j’en ai fait une belle à soir», avait-il dit aux enquêteurs.

La Sécurité publique de Saguenay avait conclu que la camionnette de Martin roulait à 127 km/h quelques instants avant la collision fatale.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire